Grenoble est le berceau du processus d’intégration universitaire des professions dites paramédicales. Le parcours « kinésithérapie » en est l’illustration.
 
A l’issue du Master Ingénierie de la santé parcours kinésithérapie, les étudiants seront des professionnels réflexifs et autonomes en capacité de :

  • répondre aux besoins d’une population de plus en plus âgée et dépendante,
  • accompagner au mieux les progrès de prise en charge de certaines pathologies lourdes et/ou chroniques,
  • favoriser une meilleure connaissance de la kinésithérapie par les prescripteurs,
  • mettre en avant les atouts de la prévention,
  • permettre une mise à jour permanente de leurs compétences par le lien avec la recherche.


Ce sont autant d’éléments clés qui doivent contribuer à la solidité du système de santé dans une période où les enjeux sociétaux sont multiples.